Comparaison de l'implantologie à main levée versus l'implantologie guidée

Extrait de l'article paru dans le JOMI par le Dr Jacques VERMEULEN avant son webinar du 21/12/20. Le développement des technologies digitales apporte à l’implantologie une fiabilité jamais obtenue précédemment.Nous cherchons à vérifier si l'implantologie guidée est plus précise que la chirurgie à main levée.

Le développement des technologies digitales apporte à l’implantologie une fiabilité jamais obtenue précédemment. Nous utilisons depuis plus de 15 ans des logiciels de planification informatique des implants. Ces outils nous ont permis de visualiser la position des implants en fonction de l’os résiduel et de la future prothèse, s'il y a eu un guide radio opaque lors de l’acquisition avec un Cone Beam CBCT ou un Scanner. Cette planification très précise doit être reproduite sur le patient, et là est le vrai enjeu ! Les implantologues expérimentés pensent qu’ils sont capables de transférer à l’identique la planification sur le patient. Hypothèse de recherche : la chirurgie guidée est plus précise qu’à main levée. Nous avons voulu vérifier !

Nous avons mené une expérimentation sur têtes fantômes sur plusieurs cas cliniques et avons demandé à 10 praticiens expérimentés de participer à ce test. Tous les praticiens sélectionnés avaient plus de 10 ans de pratique de l’implantologie avec entre 300 et 1000 implants par an. Ils ont accepté de poser à main levée dans un premier geste et de poser ensuite par guidage des implants Anthogyr Axiom Regular. Les modèles ainsi implantés avec des implants Axiom Regular ont été mesurés par imagerie 3D Planméca ProMax. Ils ont ensuite été comparés par superposition à la planification initiale. Pour l’ensemble de l’expérimentation les praticiens ont tous suivi le protocole opératoire du fabricant d’implants Anthogyr, avec le même ancillaire et utilisé les mêmes types de guide Simplant®️

Les résultats sont conformes à l’hypothèse de travail : - en déviation angulaire « α « un rapport de 1 à 3 en faveur de la chirurgie guidée : 2.19° comparé à 7.63° à main levée - en position globale mesurée « a » (mm) un rapport de 1 à 2 toujours en faveur de la chirurgie guidée 0.91mm pour 1.55mm à main levée On constate au vue des résultats de cette étude que l’expérience des praticiens ne compense pas la précision d’un guide de chirurgie. Cette expérimentation réalisée sur des édentations unitaires intercalaires ou en secteur partiellement édenté avec des implants unitaires, nous permet de présumer que, dans des cas cliniques plus complexes comme des mandibules ou des maxillaires complets le guide apporte une sécurité au praticien désireux de reproduire la planification.

En l’absence de guide chirurgical, le seul intérêt de la planification réside dans « l ‘analyse du terrain » et des contraintes osseuses par rapport aux obstacles anatomiques. Quel sont les freins à la chirurgie guidée ?

1/ Le coût 2/ L’anticipation de l’acte: empreinte certifiée, matching Dicom-maître modèle, planification du guide et commande 3/ Délai entre la planification et la livraison du guide 4/ Nécessité au minimum d’un rendez-vous supplémentaire avec le patient Le guide de chirurgie se démocratise t-il ? La réponse est OUI. La facilité de conception et de commande, les softs sont de plus en plus conviviaux et rapides. Les délais de livraison qui sont de quelques jours : 3 à 6 jours selon la complexité Le tarif devient accessible compris entre 150€ et 500€ pour des guides réalisés en externe

Conclusion: Quel que soit l’expérience de l’opérateur, la pose à main levée ou avec des aides visuelles telles que des gouttières estampées, n’apporte pas la précision que l’on obtient avec un guide de chirurgie. Le guide de chirurgie est indispensable si l’on veut placer des implants planifiés dans la position spatiale exacte de la planification pré opératoire.

Le guide de chirurgie est à la chirurgie ce que l’ABS est à l’automobile: la garantie de s’arrêter avant l’obstacle et de garder la bonne trajectoire !

0 commentaire