Dernières techniques de traitement de surface d'un implant

Dernière mise à jour : 1 mars

Le traitement des surfaces des implants dentaires est un processus indispensable dans la phase de post-production : après un traitement industriel et mécanique, les composants pourraient retenir des particules étrangères ou des résidus qui doivent être éliminés pour garantir la qualité du produit.


Les technologies modernes permettent de traiter les implants pour les nettoyer de tout contaminant, elles agissent directement sur la surface métallique de l'implant pour lui attribuer des caractéristiques d'amélioration, notamment à des fins ostéointégratives et biologiques.


Ces deux pratiques, nettoyage et modifications de surface du métal, sont complexes et délicates car elles doivent répondre à la fois à deux objectifs premiers d'ordre chimique.

Premièrement, le processus de décontamination ne doit laisser aucun résidu sur la surface. De plus, les matériaux utilisés doivent posséder des propriétés réactives qui ne provoquent pas de modifications ou de déformations incontrôlées.


Pour ses six gammes d'implants, B&B Dental a préféré ne pas utiliser de procédés de sablage qui peuvent être trop agressifs, risquant de modifier la morphologie de la surface de l'implant. De plus, le sablage est un procédé moins contrôlable que le procédé développé par B&B Dental.


Dans une première phase, les caractéristiques topographiques des plantes sont travaillées, avec le traitement BioActive ; une double acidification (DAE : Double Acid Etching) avec de l'acide fluorhydrique et chlorhydrique qui crée une oxydation contrôlée et constante de 4 microns à la surface de l'implant. Une telle surface texturée présente une micro rugosité qui augmente les propriétés biologiques dans la phase immédiatement post-opératoire : la micro-texturation stimule la réponse d'adhésion cellulaire des nouveaux tissus, qui vont s'enraciner plus rapidement.


De plus, comme la création de micro-rugosités se fait par un processus de soustraction, l'exposition d'une plus grande quantité de titane augmente la surface disponible pour la croissance de nouvel os.

Globalement, ce traitement augmente la capacité de régénération osseuse et d'ostéointégration :

(1) "La topographie est connue pour affecter l'adsorption des protéines et l'interaction cellulaire avec l'environnement biologique, qui à son tour affecte l'orientation, l'adhésion, la migration, la prolifération, la croissance et la différenciation des cellules ostéoblastiques."


Le deuxième traitement subi par les implants B&B Dental est appelé Argon plasma bombing (Argon Bombing) et sert à nettoyer la surface. Cette opération a pour but de rendre l'implant parfaitement nettoyé afin d'éviter la présence de contaminants qui pourraient affecter ou modifier le cours de cicatrisation des tissus.


Dans un premier temps, le gaz noble Argon est placé dans une salle blanche et transformé en plasma. Par la suite, grâce à une machine spéciale, les ions d'argon fortement pressurisés sont déchargés à très grande vitesse sur la surface de l'implant, la bombardant. De cette manière, un nettoyage mécanique précis a lieu en exploitant l'impact avec les éventuels contaminants présents, qui seront éliminés par frottement.


(2) « Le plasma d'argon permet de modifier les propriétés physico-chimiques et biologiques des surfaces traitées et, par conséquent, leur interaction avec le milieu environnant. [...] De plus, en plus de son pouvoir décontaminant, le plasma Argon a une action antibactérienne. »

Ce procédé est également avantageux en raison de l'absence de solvants chimiques , qui pourraient sinon réagir avec le métal ou laisser des résidus.

De plus, l'argon possède la remarquable capacité d'activer les particules avec lesquelles il entre en contact, en les ionisant. En exploitant cet effet, le bombardement à l'argon augmente la mouillabilité de la surface traitée, qui montrera une plus grande capacité évidente à attirer les liquides. L'implant ainsi traité peut catalyser les cellules impliquées dans l'ostéointégration, la favorisant, et c'est un grand avantage qui peut être exploité dans une perspective post-chirurgicale, pour stimuler le processus de prolifération des cellules implantaires sur l'implant dans son siège.

______________

1 Traduit de l'anglais par Velasco-Ortega E, Ortiz-García I, Jiménez-Guerra A, et al. Comparaison entre les implants dentaires en titane sablés et mordancés à l'acide : étude in vivo . Int J Mol Sci . 2019 ; 20 (13) : 3267. Publié le 3 juillet 2019. doi : 10.3390 / ijms20133267 2 Traduit de l'anglais par María Rizo-Gorrita, Irene Luna-Oliva, María-Angeles Serrera-Figallo et Daniel Torres-Lagares, Caractéristiques superficielles du titane après traitement de la surface chorréée, acide passif, et Décontamination avec Argon Plasma J. Funct, Biomater. 2018, 9, 71 ; doi : 10.3390 / jfb9040071.






0 commentaire